Une approche des différents états d’esprit des Budo éthiques

Soke Pierre Chalmagne - Hanshi - So Shihan – DNBK Kyoto, Japon

FR | NL | EN

Kamon Takanoha – Soke P. Chalmagne

Kamon Takanoha – Soke P. Chalmagne

Les pensées et leurs conséquences

Shin - kokoro

Kanji "Shin" (l’esprit) ou "Kokoro" (le cœur)

Il convient d’être attentif à nos états d’esprit, car ils conditionnent à la fois notre pratique des arts martiaux, notre vie quotidienne et notre devenir. Le concept du "Kuatsu Jin Ken", par exemple, permet à l’homme (Jin) de revenir à la vie (Kuatsu) en tranchant par le sabre (Ken) toutes les pensées mauvaises qui sont en lui, c’est-à-dire tout ce qui n’est pas "Harmonie" (Ai).

"Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes provient de nos pensées. Avec nos pensées nous créons le monde. Parlez ou agissez avec une pensée malveillante et la souffrance vous suivra comme la roue suit les sabots du bœuf. Parlez ou agissez avec une pensée bienveillante et le bonheur vous accompagnera telle une ombre" (Extrait de : Dhammapada, I "Les paires", 1-5).

Les états d’esprit fondamentaux du Budo sont repris dans le tableau ci-dessous :
  1. Shoshin : L’esprit du débutant
  2. Zanshin : L’esprit persistant
  3. Mushin : Le non esprit ou non mental
  4. Muga no Shin : L’Esprit du non ego
  5. Shingen : L’esprit compatissant
  6. Fudoshin : L’esprit inébranlable ou imperturbable
  7. Senshin : L’esprit pur ou l’esprit éveillé
  8. Kyushin : L’esprit du cercle
  9. Shingan : Le regard du cœur (les yeux du cœur)
  10. Shinkai : l’Esprit ouvert
  11. Heijoshin : L’Esprit pacifié
  12. Shinzui : L’esprit de la vérité

1. Shoshin: L’esprit du débutant

Shoshin est l’état d’esprit (Shin) du débutant (Sho). C’est l’esprit avec lequel le débutant est préparé à recevoir pour la première fois l’enseignement transmis par le maître. Cet état d’esprit est essentiel pour pouvoir continuer à assimiler le savoir et progresser. Le pratiquant qui perd l’esprit du débutant (en s’imaginant tout savoir) se bloque lui-même dans sa progression.

2. Zanshin: L’esprit persistant

Zanshin est l’état d’esprit (Shin) qui reste persistant ou vigilant (Zan). C’est un état de vigilance qui persiste, pour pouvoir faire face à un évènement (une attaque par exemple ou une réaction qui pourrait se produire). C’est un état dans lequel Tori reste connecté avec son partenaire (Uke). Cet état de vigilance doit exister avant, pendant et après la technique. En Iaido, le Zanshin est renforcé par un bref arrêt après une coupe principale (Kiritsuke).

3. Mushin: Le non esprit ou non mental

Mushin est un état de non (Mu) mental (Shin) dans lequel l’esprit ne se fixe sur rien. On l’appelle aussi Munen, la non pensée. Dans cet état, le pratiquant laisse passer ses pensées comme des nuages dans le ciel, sans s’y attarder. L’esprit non fixé reste libre de réagir à tout moment. Un esprit qui est fixé sur un objet en devient prisonnier. Quand l’esprit devient prisonnier, l’énergie (Ki) ne coule pas librement non plus. L’esprit figé sur des pensées ne fonctionne pas de manière efficace. Mushin est bien reflété par « Mizu no Kokoro » qui signifie un esprit (Kokoro) comme l’eau (Mizu). En d’autres termes, un esprit qui peut s’écouler en toute liberté, comme l’eau. Si l’esprit est calme comme l’eau, il est calme (comme la surface d’un lac) et c’est un miroir qui reflète correctement la réalité des choses (sans les déformer, si l’esprit est agité).

4. Muga no Shin : L’esprit du non ego

L’esprit du non ego consiste à ne pas être centré sur soi, pour être capable de former un tout avec l’univers et d’être disponible pour les autres et de réaliser le Shingen.

5. Shingen : l’esprit compatissant

Le Samouraï voit un événement avec compréhension et compassion pour tous ceux qui en sont affectés. Son action ne sera pas uniquement dictée par ce qui est le mieux pour lui-même, mais par ce qui est le mieux pour la société entière.

6. Fudoshin: L’esprit inébranlable ou imperturbable

Fudoshin est l’esprit (Shin) imperturbable (Fudo). C’est un état mental qu’aucun élément extérieur ne peut venir troubler. C’est le calme intérieur qui permet de faire face, dans l’instant, à n’importe quelle situation. Ce concept d’esprit immuable correspond à Mushin (un certain état de non pensée).


Bas Haut

7. Senshin: L’esprit pur ou l’esprit éveillé

Senshin est un esprit (Shin) purifié ou éclairé (Sen) qui transcende les quatre premiers esprits. C’est un esprit purifié (exempt de ce qui n’est pas harmonie ou "Ai"), sans ego (Muga). Cet état de « Muga » permettra au pratiquant d’une discipline Budo d’être en harmonie avec l’univers (au lieu d’être centré sur lui-même). Senshin permet la compassion, qui sert l’humanité et conduit à la pacification du monde.

8. Kyushin : L’esprit du cercle

Kyushin peut être interprété de différentes façons. C’est notamment l’esprit (Shin) du cercle (Kyu). L’esprit du cercle est fondamental pour éviter ou résoudre le conflit. Grâce aux actions circulaires, on transforme les forces In Yo en présence en complémentarité et on engendre l’harmonie (Ai). C’est la base de notre école l’Aiki In Yo Ryu.

9. Shingan : Le regard du cœur (les yeux du cœur)

Shin signifie entre autres esprit ou cœur. Gan signifie le regard. Shingan est donc "le regard du cœur" ou "les yeux du cœur". Le fondateur O Sensei Morihei Ueshiba proposait cette finalité de l’Aikido, transmise par Tamura Shihan.

10. Shinkai : L’esprit ouvert.

L’esprit (Shin) ouvert (Kai), capable d’évoluer et de se remettre en question par une incessante recherche technique et spirituelle, tout en respectant les principes fondamentaux de son Dojo.

11. Heijoshin : L’esprit pacifié

Heijoshin est l’esprit (Shin) constamment (Jo) pacifié (Hei). C’est la vraie paix spirituelle qui est le résultat de toute une vie d’entraînement, de l’étude du contrôle du mental, des émotions et du caractère.

12. Shinzui : L’esprit de la vérité

Shinzui est la "vérité des vérités", l’esprit de recherche de la quintessence de l’existence.

Citations martiales

"Shin Shin Toitsu" : Esprit et corps associés (Tohei)

"Shin Gi Tai Ichinyo" : Esprit, technique et corps ne font qu’un (fondement des Budo)

Il est bon pour le pratiquant d’étudier ces différents états d’esprit et de les associer à la pratique quotidienne de son art. Sans cette spiritualité, sa discipline risque d’être réduite à un simple entraînement physique, au lieu d’être un art martial éthique, source de progrès pour l’être humain.

 


Références bibliographiques

  1. Internet – Référence principale : "The five Spirits of Budo". By Penrod Dan. August 27th, 2006. (Etude adaptée et complétée selon les concepts philosophiques de l’Aiki In Yo Ryu – Soke Pierre Chalmagne).
  2. Quintessence of Japanese Classical Martial Arts. Historical and Philosophical Perspectives. Hamada Hiroyuki Tesshin. Kendall/Hunt Publishing Company. Fifth Edition Dubuque Iowa USA, 2007.
  3. Flashing Steel. Mastering Eishin-Ryu Swordsmanship. Shimabukuro Masayuki and Pellman Leonard. Blue Snake Books. Second Edition. Berkeley, California. USA, 2007.
  4. Zen and Aikido. Shigeo Kamata and Kenji Shimizu. Aikido News. Tokyo Japan, 1992.
  5. Revue "Le Point" Hors série N°5 (page 43). Les maîtres penseurs. France, 2010.
  6. Thèse en cours pour l’obtention du titre de "Doctor in Philosophy" (DPh). Chalmagne Pierre. Bruxelles Belgique, 2011.


Bas Haut